Nous allons traiter ici les techniques et méthodes pour détecter et corriger les erreurs de balises canoniques. Pour rappel sur la définition de ces balises ainsi que leur rôle, n'hésitez pas à consulter notre article sur le sujet.

La première étape est de repérer les balises canonical présentes dans votre site. Lors d'un audit, un crawler est utilisé pour repérer toutes les URLs et leurs balises. Il est également possible d'utiliser un plugin, l'inconvénient en revanche de cette solution est qu'elle permet une consultation à la volée sur une page, et non pas un listing complet sur tout le site.

Cas 1 : les balises manquantes

Le premier cas à analyser est celui des pages qui ne contiennent pas la balise.

  • S'il n'y en a pas : tant mieux, il n'y a rien à faire
  • S'il y en a : repérer le nombre et le type de page(s) concernée(s). S'il s'agit de pages à désindexer (panier d'achat, etc), vérifiez qu'elles le sont ou procédez à leur désindexation. Sinon, il faut placer une balise canonique "self-referencing", c'est-à-dire qui pointe vers la page en question, pour indiquer à Google que c'est la page d'origine et se prémunir du contenu dupliqué..

Balise canonical self-referencing : si mon site internet est : www.monsite.fr ma balise sera :  <link rel="canonical" href="https://monsite.fr/" />.

Cas 2 : les balises présentes 

Logiquement, le crawl du site devrait nous permettre de voir l'équation suivante : 

Total de pages du site = Nb canoniques manquantes + Nb canoniques présentes
Avec Nb canoniques présentes = Nb canoniques self-referencing + Nb canoniques "referencing other"

==> On va donc s'intéresser aux balises canoniques présentes pour analyser leur type.

Cas 2.1 : autant de balises canoniques présentes que de self-referencing

Cela signifie que toutes les balises présentes sur votre site pointent vers la page même : c'est l'usage le plus fréquent de cette balise.
Il n'y a à priori rien à faire, sauf si vous vous retrouvez dans l'un des cas justifiant de pointer la canonique vers une autre page. Par exemple, si votre site reprend un article déjà présent ailleurs, par exemple pour donner de la visibilité à des blogueurs partenaires, il faut placer une balise canonique pointant vers la page d'origine.

Cas 2.2 : moins de canoniques self-referencing que de canoniques présentes au total

Cela signifie que vous avez des balises canonicals qui pointent vers d'autres pages et non pas vers "elles-même".

  • s'il s'agit de pagination : il est très fréquent, si vous avez des pages paginées, que toutes les pages après la première aient une canonique pointant vers la page 1. Dans ce cas, nous vous conseillons de modifier ce fonctionnement en mettant des canonical self-referencing. Cela permet à Google d'explorer et prendre connaissance du contenu de toutes les pages.
  • sinon : s'agit-il de pages en double ? S'il s'agit de pages en double qui doivent exister (exemple du cas 2.1 ci-dessus de syndication de contenu), alors conservez la canonique. Si en revanche, il s'agit de pages qui ne devraient pas exister en double, comme un changement d'URLs par exemple, alors ce n'est pas la balise canonique qu'il faut mettre en place, mais une redirection 301 de l'ancienne URL vers la nouvelle.

En effet, la redirection 301 permet de renvoyer le trafic de l'ancienne page vers la nouvelle, et de maîtriser le maillage interne (liens internes) de votre site, en évitant de créer des pages identiques sans besoin pour l'utilisateur.

Vous êtes maintenant un pro en audit des balises canoniques ! 

En savoir plus : 

L’URL ou Balise canonique : Définition et utilité en SEO

Site multi-pays et multilingue : gérer le schéma d'URLs

Pagination : comment la gérer pour votre site ?

Avez-vous trouvé votre réponse?