Nous détaillons dans cet article les solutions existantes pour gérer les URLs à l'international, si votre contenu est disponible en plusieurs langues ou dans plusieurs pays/régions.

Google a publié une documentation sur le sujet, basé principalement sur les critères de reconnaissance des langues et des pays par le moteur. Voyons donc ici les autres critères qui entrent en jeu pour faire son choix.

Solution 1 : plusieurs noms de domaine

C'est la solution la plus clair en SEO pour la compréhension du moteur. Il s'agit  d'utiliser les extensions pour les pays et les répertoires pour les langues. Ce qui donne par exemple :

Cette méthode permet de bien indiquer à Google le pays et la langue.

En revanche, elle s'accompagne également de certains inconvénients : 

  • Disponibilité des noms de domaines 
  • Coût de maintenance et infrastructure nécessaire importante
  • Le netlinking : il faudra travailler l'autorité de chaque domaine à part, ce qui représente un travail plus important que dans le cas d'un seul domaine

Cette solution semble donc plutôt adaptée si vos filiales internationales sont indépendantes car ça leur permet plus de flexibilité.

Solution 2 : sous-domaine et répertoire

Il est également possible de gérer les pays en sous-domaines : 

C'est une bonne solution au niveau de la facilité de mise en oeuvre tout en permettant une séparation aisée des sites
Côté netlinking : elle permet de faire bénéficier le domaine des backlinks acquis.
Elle est en revanche moins simple pour le robot car l'URL seule ne suffit pas à déterminer quel est le pays et quelle est la langue (voir ci-dessous les balises hreflang).

Solution 3 : tout en répertoire

Utiliser les répertoires pour indiquer à la fois le pays et la langue.

Cette solution est facile de mise en oeuvre et peu coûteuse en maintenance. Le netlinking du domaine est également renforcé.
En revanche, elle rend plus complexe la séparation des sites et la compréhension des langues et des pays par Google (voir ci-dessous les balises hreflang).

Cette solution semble la plus adaptée si vos filiales internationales ne sont pas séparées et qu'une seule équipe technique est en charge de l'ensemble.

Balise Hreflang

Quelle que soit la solution choisie, il faut dans tous les cas mettre en place les balises hreflang dans toutes les pages de notre site afin d'indiquer très clairement à Google les autres versions de chaque page :

C'est d'autant plus important si on choisit les solutions 2 ou 3 ci-dessus qui ne permettant pas de préciser "naturellement" à Google les langues et les pays.

Ensuite vérifier sur l'ancienne Search Console la bonne prise en compte de ces dernières : 


Avez-vous trouvé votre réponse?