Codes 3xx :

Les codes HTTP de ce type sont la majorité du temps des codes 301 (redirection permanente) ou 302 (redirection temporaire).
On les utilise par exemple dans les cas suivants :

  • Pour un e-commerce : produit expiré, afin de rediriger vers la catégorie supérieure ou produit équivalent
  • Pour un changement d'URL : l'ancienne URL redirige vers la nouvelle.

Si l'utilisation de ces codes peut être tout à fait justifiée, il faut faire attention en revanche à quelques erreurs fréquentes et souvent pénalisantes en SEO. 

Erreur 1 : redirections dans le maillage interne

Attention à ne pas garder ces URLs maillées dans le site. Même si la redirection fait bien son rôle de rediriger de la page A vers la page B, si la page A reste accessible au sein du site, le maillage interne (les liens internes) devient ralenti et dessert la performance SEO globale.

Vérification : Lors d'un audit, un crawler est utilisé pour repérer toutes les URLs présentes dans les liens du site, et redirigées. On récupère une liste avec à chaque fois, l'URL source (page A) et l'URL de destination (page B) de la redirection.
Correction : Il faut donc récupérer les liens entrants de ces URLs sources (qu'on appelle aussi "inlinks") pour savoir quelle(s) page(s) font des liens vers la page A, puis on modifie tous ces liens pour pointer directement vers la page B. Ces inlinks sont disponibles via le crawler, et dans le cadre d'un audit avec Smartkeyword, ils vous sont fournis.
--> Résultat, la page A, non utile car redirigée, n'est plus présente dans le site et le maillage interne beaucoup plus fluide!
En fonction du nombre d'URLs concernées, cette action peut potentiellement avoir un impact très important sur la performance SEO du site.

S'il s'agit à chaque fois du même cas d'usage, du même type de page, il faut alors mettre en place une solution pérenne pour un problème qui semble donc récurrent. Par exemple, si on a une liste de plusieurs pages catégorie ou produit, qui ont expirés : il faut alors revoir la gestion de ce cas afin que, une fois le nettoyage fait, ça ne se reproduise pas à l'avenir.

Attention tout de même à regarder quelques cas particuliers : parfois on utilise des 302 pour rediriger temporairement (un produit out of stock mais qui revient dans 1 mois) --> dans ce cas, il ne faut rien faire, au risque de revoir tout remettre comme avant.

Erreur 2 : Beaucoup de 302 inadaptés

Les redirections 302 doivent être utilisées avec parcimonie : uniquement quand il s'agit vraiment d'une opération temporaire, mais jamais pour une redirection en réalité définitive.
Si lors d'une vérification via un crawler, vous repérez beaucoup de 302 inadaptés : il faut les changer en 301

Erreur 3 : Autres codes présents (303, 307, ...)

Ces cas sont plutôt rares et il existe plusieurs codes avec chacun leur usage. Nous ne détaillerons pas tout cela ici.
Si l'audit (ou exploration par un crawler) met en évidence ces codes, n'hésitez pas à contacter votre équipe technique pour en connaître la cause, et dans tous les cas les supprimer du maillage interne, comme expliqué pour l'erreur 1 sur les redirections ci-dessus.

Codes 4xx :

Les codes 4xx sont généralement des codes d'erreurs : 404 (introuvable actuellement), 410 (disparue définitivement) étant les plus fréquentes.

Tandis que c'est tout à fait normal d'utiliser ces codes lorsqu'on supprime une page, il faut encore une fois surtout s'assurer que ces pages ne sont pas maillées dans le site.

Vérification : Lors d'un audit, le crawler repère toutes les URLs présentes dans les liens du site en 4xx et nous affiche la liste.
Correction : Il faut donc récupérer les liens entrants de ces URLs en 4xx, pour soit les supprimer soit les modifier. Pour rappel : ces inlinks sont disponibles via le crawler, et dans le cadre d'un audit avec Smartkeyword, ils vous sont fournis.
--> Résultat, les pages en erreur ne sont plus présentes dans le site, le robot Google ne tombera pas dessus !

Codes 5xx :

Ces codes désignent des erreurs serveurs.
Si lors d'une vérification via un audit technique ou tout simplement un crawler, vous observez que vous en avez : il faut tout simplement contacter votre équipe technique pour en savoir plus.
Soit l'erreur doit être corrigée car la page doit être visible. Soit la page résulte d'un souci technique et il faut alors la mettre en 410 et la supprimer du maillage interne.

Avec toujours la même méthode que ci-dessus : on récupère les inlinks de ces pages et on supprime/modifie les liens entrants. Pour rappel : ces inlinks sont disponibles via le crawler, et dans le cadre d'un audit avec Smartkeyword, ils vous sont fournis.

Et voilà, vous savez tout sur la façon de gérer ces codes et leur utilisation au sein de votre site !

En savoir plus sur le même sujet : 

Liens internes : repérer les problèmes techniques de votre maillage interne

Protocole et sécurité : HTTPS

WWW ou pas : gérer les redirections entre les versions

Avez-vous trouvé votre réponse?