Les URLs fournissent des informations aux moteurs de recherche sur le contenu d’une page, sur son contexte et sur sa cible. Elles doivent être customisées afin de fournir une parfaite compréhension du contenu du site et de la cible. Chaque URL doit en effet respecter les critères suivants: 

  • Mot clé principal
  • 100 caractères
  • Claire et lisible
  •  “-” tirets autorisés
  • Proscrire : URLs dynamiques, “_” tiret bas, caractères spéciaux, symboles, accents, majuscules et hiérarchies trop profondes
  • Ne pas contenir de majuscules, accents, caractères spéciaux, et ponctuation (apostrophes….)
  • Ne pas contenir un paramètre « ? » (sauf s'il renvoie vers le bon contenu avec le sigle "=").

Vérifier et corriger les erreurs liées aux URLs

Un crawler peut vous aider à repérer plus rapidement les problèmes liés aux URLs. Dans tous les cas, si vous avez l'inventaire des pages de votre site, les 3 points de vérification ci-dessous seront alors possibles.
L'audit technique de Smartkeyword les fournit également. 

CAS 1 : Taille - URLs trop longues

Vérifier que vos URLs font bien 100 caractères maximum.
Dans le cas où elles dépassent cette limite :

  1. Vérifier le trafic apporté par cette page actuellement ainsi que son intérêt business pour vous : 
  2. Si c'est une page très importante et que sa longueur reste "raisonnable" (110-120 environ) => il vaut mieux garder l'URL en l'état pour ne pas pénaliser son trafic et la conversion.
  3. Si c'est une page dont l'URL est très longue (+ de 120 caractères) et qui apporte actuellement peu de trafic, ou que vous êtes prêt à le "sacrifier" momentanément => le mieux est alors de modifier l'URL et de faire une redirection 303 de l'ancienne vers la nouvelle. La plupart des CMS (comme Wordpress par exemple) le font automatiquement. Attention, dans ce cas, à modifier les liens pointant vers l'ancienne URL afin qu'ils pointent désormais vers la nouvelle sans passer par la redirection. De même pour le Netlinking, si des backlinks pointaient vers cette page, l'idéal serait de contacter ces sites afin de modifier l'URL du lien.

Pourquoi dans le dernier cas il y a "sacrifice" de trafic ?
Lorsqu'on met en place une redirection, il faut un peu de temps pour Google de comprendre le changement et considérer la nouvelle page : il y a donc fatalement un creux de trafic lié à une perte de position, qui dure généralement une semaine, mais tout dépend de la fréquence/qualité de crawl habituelle de votre site.
Si, en plus, on ne fait pas attention à bien modifier les liens internes et externes (backlinks) avec la nouvelle URL, il est possible que la page modifiée (nouvelle URL) ne retrouve pas sa position d'avant.

CAS 2 : Caractères spéciaux : 

Vérifiez que vos URLs n'ont pas les caractères spéciaux suivants : “_” tiret bas, caractères spéciaux, symboles, accents, majuscules, ponctuation.
Le caractère autorisé est le tiret "-".

Analyser les pages avec caractères spéciaux de la même manière que ci-dessus pour les URLs trop longues.

CAS 3 : Contenu dupliqué :

Il s’agit ici de DUST (Different URL Same Text) : deux URLs différentes dont le contenu est 100% identique.
Certains crawlers permettent de les repérer, l'audit Smartkeyword également.

Exemple : 

On remarque que la page d’accueil existe 2 fois sous 2 URLS différentes : monsite.com/fr et monsite.com/fr/dashboard 

Les problèmes que cela pose : 

  1. Le contenu dupliqué en soi : complique le crawl du site par le robot, sans raison
  2. Impact sur le maillage interne : la duplication des URLs provoque une confusion au niveau du maillage. En effet, si en rédigeant un article, le rédacteur place un lien vers la "mauvaise" URL plutôt que la bonne, cette dernière aura un maillage sous-exploité car ne recevra pas les liens qu'elle devrait en réalité recevoir.

A noter que même si on ajoute des redirections 301 des "mauvaises" URL vers les "bonnes", cela ne résoudra pas le problème car les 301 vont diminuer la qualité des liens internes et la transmission de "jus" SEO (PageRank) et en conséquence dévaloriser le maillage interne.

L'exemple le plus fréquent est lorsqu'une page existe sous 2 URLs : une se terminant avec « / » et l'autre pas. 

Comment corriger ces dupliqués : 

  1. Vérifier que les balises d’URLs canoniques pointent bien vers une seule URL, qu'on appellera la "bonne" URL. NB : sur certains CMS c'est automatique.
  2. Pour les URLs dupliquées, il faut mettre en place des redirections 301 des "mauvaises" URL vers la "bonne".
  3. Revoir son maillage afin de s'assurer que nous faisons uniquement des liens vers les "bonnes" pages, pour ne pas ajouter de redirections à notre maillage interne.

Note : ces cas de dupliqués peuvent aussi être repérés grâce aux balises Title par exemple (balises dupliquées).

L'analyse des URLs n'a plus de secret pour toi ! :)


Découvrez les sujets similaires : 

Avez-vous trouvé votre réponse?