Les sitelinks peuvent augmenter considérablement votre visibilité sur Google. Gage de qualité pour la requête recherchée sur Google, les sitelinks ont aussi un impact sur vos CTR (Click Through Rate).

On ne peut pas forcer l’algorithme de Google à afficher des sitelinks. Si la structure de votre site ne permet pas à ses algorithmes de trouver de bons sitelinks ou si ces derniers sont considérés comme non pertinents la recherche de l’internaute, Google peut décider arbitrairement de ne pas les montrer. 

Pour l’instant, l’affichage des sitelinks est automatisé, mais il y a des bonnes pratiques que vous pouvez mettre en place pour améliorer la qualité de vos sitelinks et faire en sorte que Google les remarque.

Ce sont des liens qui ont pour but d’aider les utilisateurs à naviguer sur votre site (cf doc officielle de google : https://support.google.com/webmasters/answer/47334?hl=en).

Google analyse la structure des liens de votre site pour trouver des “raccourcis” qui permettent aux utilisateurs de gagner du temps et de trouver rapidement l’information qu’ils cherchent.

Voici un exemple de sitelinks sur Google : 

Vous pouvez avoir jusqu'à 6 sitelinks maximum pour chaque requête. Ils se distinguent des extensions sitelink de Google Ads qui n’apparaissent que dans les annonces payantes. Ces derniers sont paramétrables directement sur Google Ads, ce qui n'est pas possible pour les sitelinks organiques. Ils peuvent cependant vous aider à renvoyer des signaux à Google pour booster vos sitelinks organiques. 

Avoir des sitelinks pousse vos concurrents potentiels en bas de la page de recherche, obligeant les utilisateurs à scroller pour voir les autres résultats, ce qui est peu être un gros avantage pour vous :) 

Important : vous ne pouvez plus supprimer ou rétrograder vos sitelinks

Avant, Google permettait aux webmasters de "rétrograder" les sitelinks de leur compte Google Search Console. Tout ce que vous aviez à faire était d'entrer le lien que vous vouliez supprimer - et c'était tout.

En 2016, Google a annoncé qu'il supprimait cette fonctionnalité.

- Ils améliorent la notoriété de votre marque

- Ils ont un impact sur votre CTR 

- Ils mettent en avant vos pages stratégiques 

- Ils représentent un signe de confiance de la part de Google envers votre site 

  • Vérifier que votre site est bien en première position pour la requête correspondant à votre nom de marque, ce qui est généralement le cas. Seules les pages en première position obtiennent des sitelinks. 
  • Ajouter des données structurées à votre site web : rich snippets ou schema.org >>> si vous utilisez WordPress, vous pouvez installer un plugin appelé Schema Pro (aff) qui gérera tout cela pour vous. 
  • Optimiser votre maillage interne pour montrer à Google quelles sont les pages que vous voulez faire ressortir en sitelinks : les pages de contact ou de FAQ/blog de votre site par exemple. Faites des liens internes forts vers ces pages-là, depuis le footer par exemple, pour que Google comprenne que ce sont ces pages qui comptent. Utilisez Fetch pour tester si Google peut parcourir et indexer les pages importantes de votre site.
  • Eviter de faire des liens vers vos mentions légales / CGV, car ces pages peuvent aussi apparaître en sitelink. Vous pouvez soit faire de l’obfuscation javascript soit avoir ces liens uniquement depuis votre page d'accueil : votre footer ne contiendra pas ces liens depuis d’autres pages >>> c'est la méthode la plus simple car les pages existent et rassurent Google qui les voit car celles-ci sont indexées mais n’ont qu’un seul lien en interne. 
  • Vérifier les titres de vos pages : Google examine ces titres pour fournir des Sitelinks. Ces titres doivent être assez clairs et précis pour ne pas embrouiller le robot de Google : ils doivent être comme une brève description des pages elles-mêmes. 
  • Soigner les liens “sitewide” en allant sur votre Search Console, partie “Liens / Liens internes” pour voir ce qui ressort. Cela doit être cohérent avec ce que vous voudriez en sitelinks. Si on reprend l’exemple de SmartKeyword, on aura donc ce type de liens qui s’affichent : 
  • Mettre une ancre de texte sur les liens internes de votre site avec un texte “alt” qui soit à la fois informatif, compacte et non répétitif
  • Faire un lien vers votre blog depuis votre site et vice-versa afin d’orienter Google sur l’importance de votre blog. Cela permet à Google de voir que ces deux sites sont bien liés et vous appartiennent tous les deux.
  • Faire des liens depuis votre page d'accueil (si possible) vers vos articles phares pour renforcer le jus SEO et donc le poids de ces pages. 

Cependant, assurez-vous aussi que toutes les bonnes pratiques SEO soient déjà mises en place sur votre site : 

  • La structure et la hiérarchie de votre site doivent être sont aussi claires et logiques que possible, du type : Accueil > chaussures > chaussures femmes > talons rouges
  • Votre menu de navigation doit comporter les catégories les plus importantes
  • Les méta-descriptions, balises de titre et le texte alt doivent être pertinents et précis sur l'ensemble de votre site.
  • Éviter les contenus maigres et peu substantiels et/ou les contenus dupliqués.
  • Vérifier la vitesse de votre site et le temps de chargement des pages. 
  • Optimiser le site mobile afin d'essayer d'obtenir aussi des sitelinks sur mobile.

Aller plus loin

Vous pouvez faire des liens directement depuis le menu de navigation du haut si fonctionnellement (en terme d’UX et de faisabilité) cela ne pose pas de problème. En SEO, les liens du haut ont souvent un peu plus de poids que ceux depuis le footer. 

Cependant, la plus value SEO des sitelinks n'est pas suffisante pour que vous décidiez de changer complètement votre menu. Ne le faites donc que si cela fait sens !

>>> Si vous hésitez, dans tous les cas nous vous conseillons de mettre les liens directement en footer, c’est le quick win le plus facile par rapport à l’obfuscation javascript ci-dessus ! Si vous travaillez sur un Wordpress cela sera d’autant plus facile. 

Vous pouvez aussi ajouter un fichier sitemap.xml à votre compte Google Search Console pour donner la structure de votre site à Google, avec vos pages les plus importantes. Ce "plan du site" aidera Google à mieux parcourir votre site.

Une fois ces modifications mises en place, Google peut mettre 2 à 3 semaines pour prendre en compte les liens depuis le footer et afficher les sitelinks (s’il le juge nécessaire).

A vous de jouer :)

En savoir plus sur d'autres sujets : 

Netlinking : aller chercher des liens annuaires faciles

Qu'est ce qu'un backlink ?


 

Avez-vous trouvé votre réponse?